Le billet du 22 décembre 2020

Lorsque mes étudiants écrivaient au Président Valéry Giscard d’Estaing

Dès l’annonce du décès de Valéry Giscard d’Estaing (VGE) le 2 décembre dernier, les hommages sont arrivés de toutes parts pour saluer sa mémoire, la presse y a consacré des éditions spéciales, les témoignages ont afflué …les souvenirs aussi.

Mais qu’en disent nos étudiants et étudiantes d’aujourd’hui ?

Ils ont, peut-être, entendu leurs grands-parents parler de VGE, de son septennat (1974-1981), de ses convictions pour l’Europe, des droits accordés aux femmes (droit à l’avortement), aux jeunes (majorité civile à 18 ans et donc droit de vote), des actions menées pour l’égalité professionnelle (Voir notre Tribune), et tant d’autres réformes (pour en savoir plus, ils pourront consulter le site de la Fondation Valéry Giscard d’Estaing).

Ils ont, sans doute, appris dans leur cours de droit européen le rôle qu’a joué VGE pour la construction européenne non seulement lorsqu’il était président de la République, mais également après. A ce propos, je veux évoquer à leur attention une anecdote qui, d’une certaine façon, les concerne parce qu’ils sont étudiants de notre Faculté.

Cette anecdote concerne le projet de Constitution pour l’Europe et la formule « Unie dans la diversité » adoptée comme devise pour l’Union européenne (UE).

C’est en 2000 que cette formule avait été sélectionnée, parmi d’autres propositions, comme devise de l’UE aux côtés d’autres symboles  (drapeau, hymne, etc.), mais elle n’avait pas été intégrée dans les traités européens. En 2003, lorsque VGE présidait les travaux préparatoires au projet de Constitution pour l’Europe, la question d’intégrer les symboles dans le texte et le choix de la devise avait été posée. Sachant que plusieurs réflexions étaient en cours, j’avais invité mes étudiants de maîtrise à faire une ou plusieurs propositions. Ils n’ont pas hésité : ils ont rédigé une lettre ouverte à VGE que je lui ai transmise le 25 mars 2003. Il leur a répondu personnellement, peu de temps après, en les remerciant de leur implication et de leurs intéressantes propositions, mais en les informant que le choix politique avait été de garder « Unie dans la diversité ». Ils n’en ont pas été déçus, l’important pour eux avait été de participer, un peu, aux travaux présidés par VGE. Après tout ce temps, je sais qu’ils en gardent le souvenir. Moi aussi.

Blanche Sousi